Réduisons nos déchets

Menu

Toutes les informations sur les collectes dans votre commune

« Le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas ».

La prévention dans la gestion des déchets devient un axe prioritaire d’action au niveau national, régional et au SMIRTOM du Perche Ornais.

Composteur_domestique_et_couches_de_mâturation

Toutes les informations sur les collectes dans votre commune

Que fait le SMIRTOM pour vous aider à réduire vos déchets ?

La prévention des déchets, qu’est-ce que c’est ? C’est la réduction de la quantité et de la nocivité des déchets produits en intervenant à la fois sur leur mode de production et sur leur consommation.

Programme Local de Prévention des Déchets Ménagers et Assimilés (PLPDMA)

Le PLPDMA consiste en la mise en œuvre par les acteurs du territoire, d’un ensemble d’actions coordonnées visant à atteindre les objectifs définis à l’issue du diagnostic du territoire, en matière de réduction des Déchets Ménagers et Assimilés (DMA). Ce programme d’actions est établi pour 6 ans. 

Les DMA sont l’ensemble des déchets (déchets ménagers résiduels, tri sélectif et déchets issus des déchèteries) issus des ménages, des entreprises industrielles, des artisans, des commerçants, services tertiaires, ensembles scolaires, hôpitaux et services publics collectés dans les mêmes conditions par la collectivité en charge de la gestion des déchets.

Les acteurs concernés (collectivités, associations, bailleurs sociaux, partenaires institutionnels…) sont réunis en une Commission Consultative d’Elaboration et de Suivi (CCES), qui donne son avis sur le diagnostic, le programme d’action et le bilan annuel. Ces membres participent également aux actions définies et évaluent le Programme tous les 6 ans.

Constats à l’issue du diagnostic de territoire :

  • la production de DMA du territoire est inférieure aux moyennes régionale et nationale, due à une réorientation des inertes et des déchets verts
  • la part des déchets ménagers résiduels et d’encombrants enfouis est importante

 

 

La mise en œuvre du PLPDMA prévoit de fixer des objectifs de réduction, compatibles avec les objectifs du PNPD (Programme National de Prévention des Déchets) et le PRPGD (Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchets).

L’objectif pour 2026, à l’achèvement du Plan d’actions, est d’obtenir une réduction de 15% de DMA en obtenant une meilleure répartition des déchets pour augmenter la part valorisée, en cohérence avec les projets en cours :

  • Réduction de 21% des déchets ménagers résiduels
  • Augmentation de 6% des déchets recyclables
  • Réduction de 15 % des déchets collectés en déchèteries

Pour atteindre ces objectifs, le Programme d’actions s’appuie sur les axes suivants, déclinés en actions concrètes :

Ce plan d’actions est à détailler et à rendre définitif pour fin 2019 suite à de nouvelles concertations avec les acteurs et l’avis de la CCES.

Le démarrage est prévu pour 2020.

Le compostage domestique

De combien va être réduite ma poubelle ?

Qui peut m’accompagner ?

Définition : Le compostage est le processus de transformation des déchets organiques en compost par les micro-organismes et les insectes. On obtient ainsi un amendement, le compost, qui va permettre d’enrichir la terre.

Pourquoi faire son compost ?

  • Pour réduire ses déchets ! Les déchets biodégradables (restes alimentaires, déchets verts…) représentent en moyenne 20% des déchets ménagers résiduels sur notre territoire, soit environ 100 kg par habitant !
  • Eviter les trajets à la déchèterie pour emmener les déchets verts
  • Enrichir la terre de son jardin grâce au compost obtenu

Mise en œuvre :

Différentes manières de faire du compost sont possibles : dans un contenant, en tas, et même en appartement !

Règles d’or :

  • Un apport de déchets variés (secs et humides), fins et grossiers (ces derniers vont permettre l’aération)
  • Mélanger à chaque apport pour ménager les différents types de déchets, aérer le compost, et permettre la décomposition
  • Retourner complètement le compost tous les mois

CE QUE JE PEUX METTRE

  • Les épluchures
  • L’herbe / la pelouse
  • Les branches broyées
  • Les feuilles mortes
  • Le marc de café et les filtres
  • Le pain rassis
  • Les cendres
  • Les coquilles d’œuf
  • Les sachets de thé
  • Les serviettes en papier

CE QUE JE PEUX METTRE EN QUANTITE LIMITEE

  • La viande
  • Les restes de repas cuisinés
1024px-France_road_sign_B1.svg

CE QUE JE NE DOIS PAS METTRE

  • Les emballages
  • Les déchets verts traités
  • Autres déchets non biodégradables (détailler.. ?)

Les différentes formes de compostage :

  • dans un composteur qui doit être placé directement sur la terre, à un endroit mi-ombragé. Le SMIRTOM ne fournit plus de composteurs pour le moment. Vous pouvez en trouver dans les magasins de bricolage, jardineries, ou bien le fabriquer vous-même.
  • le compostage en tas qui permet un brassage plus facile
  • le lombricompostage qui ne nécessite pas d’avoir un jardin. Par contre, certains déchets ne doivent pas y être déposés : la viande, les produits laitiers, les agrumes, les alliacées (ail, oignons, poireaux).
  • le compostage collectif. L’installation du composteur devra se faire en accord avec le bailleur ou le syndic de copropriété et la commune. Le fonctionnement est le même que pour un composteur individuel mais il faut prévoir un apport régulier de déchets secs et grossiers. Vous avez un projet de compostage collectif ? Contactez-nous, nous sommes là pour vous accompagner et vous mettre en contact entre habitants, bailleurs, associations…

Utilisation du compost

Le processus de compostage dure plusieurs mois, en fonction des déchets qui y ont été déposés : un compost mûr se reconnait grâce à sa texture (ressemblant à du terreau, fine et friable) et à son odeur de terre. Juste avant son arrivée à maturité, il peut servir pour pailler vos plantations. Ensuite, le compost sert d’engrais. Il ne peut pas être l’unique support pour vos plantes et est à mélanger avec de la terre ou du terreau.

Pour plus de détails sur le compostage, rendez-vous sur le site de l’ADEME, rubrique « particuliers et éco-citoyens », guides et fiches pratiques, pour télécharger le guide « Compostage et paillage ». 

Le réemploi

Le projet de recyclerie

Pour développer le réemploi sur le territoire, un projet de recyclerie a été lancé en 2018.

Une recyclerie est un lieu de valorisation par le réemploi de biens ou d’équipements, souvent destinés à être jetés, en bon état ou nécessitant des petites réparations. Ces objets peuvent venir des déchèteries, ce qui permet de les détourner de leur destination initiale (l’enfouissement par exemple pour les encombrants), ou bien être déposés directement sur le site de la recyclerie. Ces biens seront nettoyés, réparés si nécessaire et préparés en vue de leur revente.   

Pour connaître la faisabilité de ce projet sur le territoire, le SMIRTOM a lancé une étude effectuée par le cabinet Trident Services en juillet 2018 et aujourd’hui terminée.

L’étude porte sur la faisabilité technique, économique, sociale, environnementale et financière de l’implantation d’une recyclerie sur le territoire du SMIRTOM du Perche Ornais. Le cabinet a étudié les attentes des usagers des déchèteries du territoire, le gisement potentiel en provenance des déchèteries, la disponibilité des locaux, les actions en lien déjà existantes sur le territoire, les partenaires locaux potentiels, les moyens financiers à mettre en œuvre…

Le rôle et le champ d’action d’une recyclerie sont multiples :

  • le rôle social car elle permet l’accès aux foyers modestes à des biens d’équipements à des prix bas, l’insertion de personnes en difficultés lorsque la recyclerie fonctionne en chantier d’insertion, création de lien social dans les cas où se développent des projets autour de la recyclerie : ateliers de réparation, de customisation, de partages de compétences…
  • environnemental par l’évitement de déchets, la sensibilisation aux comportements éco-citoyens, l’allongement de la durée de vie des objets
  • économique par la création d’une nouvelle activité de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS), la création d’emplois

Le projet est maintenant en cours de développement.

Le don aux associations

Des associations de notre territoire récupèrent déjà les meubles, vêtements ou autres objets de seconde main pour les revendre à petits prix. 

Autre solution pour les vêtements : ils peuvent être déposés dans les bornes Le Relais, Ecotextile… répartis sur le territoire. Les vêtements en bon état seront revendus dans des magasins solidaires et les autres connaîtront un recylage matière pour devenir des chiffons ou un isolant !

POUR CONTACTER LES ASSOCIATIONS

SOS Detresse 
11 rue Saint-Lambert 61400 MORTAGNE-AU-PERCHE
Tél. 06 40 07 97 98

Enfance et partage
33-35 rue du Hautbourg – Rémalard 61110 REMALARD-EN-PERCHE
Tél. 02 33 67 11 95

Quelques astuces pour réduire ses déchets

En dehors des actions développées ci-dessus, il existe de nombreux leviers pour réduire ces déchets, vous trouverez ci-dessous quelques exemples :

  • Eviter l’objet à usage unique. Par quel biais ? Il existe une alternative durable pour la plupart des objets à usage unique ou jetables qui forment une partie importante de nos déchets ménagers : la gourde contre la bouteille en plastique, les tasses contre les gobelets jetables, le chiffon en tissu ou microfibre lavable contre la lingette jetable…
  • Adopter des poules ! Une poule mange environ …
  • Halte au gaspillage alimentaire : en moyenne un français jette 30 kg d’aliments dont 7 kg encore emballés. Pour éviter de gaspiller voici quelques astuces :
  • Acheter en vrac pour éviter les emballages, quand cela est possible.
  • Faire soi-même ses produits ménagers, comme alternative aux produits chimiques ou dangereux.
    Pourquoi ? Certains des produits que l’on achète peuvent être toxiques, mauvais pour la santé et l’environnement. On les reconnaît grâce aux pictogrammes de danger sur l’étiquette (il en existe 9 différents, retrouvez-les sur l’image ci-contre).
  • Les produits de base : le bicarbonate de soude, le vinaigre blanc, le citron, le savon noir et le savon de Marseille sont des alternatives qui permettent de nettoyer son logement.

    Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de l’ADEME qui met en ligne un petit guide « Moins de produits toxiques, des conseils pour s’en passer à la maison et au jardin ».

  • Faire réparer ses objets.
    Consultez le site https://www.annuaire-reparation.fr pour trouver votre réparateur !